Le Signal du promeneur

«Un jour, les hommes se sont réunis dans une grande clairière, pour réfléchir, prendre certaines décisions, tenter de dégager de la clarté.»…

Le premier opus du Raoul Collectif, Le Signal du promeneur, tente de faire un peu de lumière sur ce que pourraient signifier des destins d’individus en lutte radicale, solitaire, violente, voire mortifère, avec leurs milieux respectifs, parfois avec la société toute entière. De quel désir, de quelle énergie témoignent ces fuites, ces exils, ces arrachements – parfois désespérés et tardifs -aux cadres convenus, aux valeurs en cours ?
Le spectacle évoque par bribes, par citations disséminées, par mises en situations concrètes, des figures inspirés de faits réels, et de la littérature. Ces figures sont moins les protagonistes d’une narration que les ingrédients d’un état des lieux et d’une réflexion sur ce qui pousse les individus jusqu’au point de rupture avec certaines formes figées de la société, mais aussi sur le prix que paie l’individu qui renonce trop longtemps à rompre avec un cadre qui le fait souffrir.
Sur scène, le Raoul Collectif convoque une clairière pour s’y faire rencontrer des promeneurs solitaires, porteurs de lanternes et de fractures individuelles. A travers la mise en œuvre d’une cérémonie théâtrale émancipatrice et collective, ces hommes en rupture tentent de dégager de la clarté sur le monde à partir des failles dont ils ont été victimes ou spectateurs. La communauté que ces promeneurs forment au plateau dénonce les échecs de la société qu’ils ont fuit. Non sans difficultés, ils lui opposent le projet utopique, éphémère mais terriblement vivant, de faire advenir une métamorphose du monde. Par l’action libératrice des ces déserteurs en loupiote, c’est le Raoul Collectif qui lutte contre les valeurs mortifères de notre société néolibérale, grâce aux pulsions vitales et créatrices des individus, et leur pouvoir de résistance.

Crédits :

 

De et par : Le Raoul Collectif (Romain David, Jérôme de Falloise, David Murgia, Benoît Piret et Jean-Baptiste Szézot)

Assistanat à la mise en scène : Édith Bertholet
Regard extérieur : Sarah Testa
Direction technique : Philippe Orivel
Costumes : Natacha Belova
Création et régie son : Julien Courroye
Création lumières : Philippe Orivel / Emmanuel Savini
Régie lumières : Philippe Orivel / Isabelle Derr
Chargée de production et de diffusion : Catherine Hance

Production : Raoul Collectif
Coproduction : Théâtre National de Bruxelles.

Avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles, service du Théâtre, CAPT.
Avec le soutien du Groupov et de la Maison de la Culture de Tournai.
Remerciements : le CORRIDOR, l’ESACT, le Festival de Liège, Théâtre & Publics, Zoo Théâtre.

 

Dossier de diffusion Fiche technique

 

Prix Odéon-Télérama – Festival Impatience 2012, jeune création européenne
Prix du public – Festival Impatience 2012, jeune création européenne
Prix de la critique francophone belge 2012, meilleure découverte
Prix Festival Kicks 2012 l’Ancre Charleroi, meilleur spectacle

 

TOURNEE :

2011 / 2012 :

● 10 représentations du 10 au 20 janvier 2012 au Théâtre National de Bruxelles (BE)
● 3 représentations du 24 au 25 janvier 2012 à La Maison de la culture de Tournai (BE)
● 2 représentations du 28 au 29 février 2012 à l’Ancre Charleroi (BE)
● 2 représentations le 12 mai 2012 au Festival Impatience Théâtre de l’Odéon à Paris (FR)
● 19 représentations du 8 au 27 juillet 2012 à la Manufacture Festival Off d’Avignon (FR)
● 2 représentations du 25 au 26 août 2012 au Plateau Ivre à Vagney (FR)

2012 / 2013 :

● 1 représentation le 16 novembre 2012 au Centre culturel d’Andenne (BE)
● 15 représentations du 26 novembre au 13 décembre 2012 au Théâtre de la Bastille à Paris (FR)
● 10 représentations du 31 janvier au 9 février 2013 au Théâtre National de Bruxelles (BE)
● 2 représentations les 22 et 23 février 2013 au Festival Paroles d’Hommes à Soumagne (BE)
● 2 représentations les 7 et 8 mars 2013 au Théâtre Antigone à Courtrai (BE)
● 2 représentations les 14 et 15 mars 2013 à La Virgule à Tourcoing (FR)
● 2 représentations les 22 et 23 mars 2013 au Festival Via au Manège.Mons (BE)
● 2 représentations les 28 et 29 mars 2013 à L’air Libre à Rennes (FR)

2013 / 2014 :

● 1 représentation le 2 octobre 2013 au KVS – Festival Toernee General à Bruxelles (BE)
● 3 représentations du 3 au 5 janvier 2014 au Festival Santiago a Mil au Chili (CL)
● 1 représentation le 21 janvier 2014 au Bozar à Bruxelles (BE)
● 1 représentation le 23 janvier 2014 à La Maison de la culture d’Ath (BE)
● 1 représentation le 25 janvier 2014 à L’Espace Jean Lurçat à Juvisy-sur-orge (FR)
● 1 représentation le 28 janvier 2014 au Théâtre Beno Besson à Yverdon-Les-Bains (CH)
● 1 représentation le 30 janvier 2014 au Théâtre Palace à Bienne (CH)
● 1 représentation le 1er février 2014 au Festival Momix à Kingerscheim (FR)
● 2 représentations les 4 et 5 février 2014 au Théâtre Antoine Vitez à Aix-en- Provence (FR)
● 1 représentation le 7 février 2014 au Théâtre du Briançonnais à Briançon (FR)
● 1 représentation le 8 février 2014 au Théâtre Durance à Château Arnoux (FR)
● 1 représentation le 11 février 2014 au Quai des Arts à Rumilly (FR)
● 3 représentations du 13 au 15 février 2014 au Théâtre de la Croix Rousse à Lyon (FR)
● 3 représentations du 18 au 20 février 2014 au Lieu Unique à Nantes (FR)
● 4 représentations du 25 au 27 février 2014 au Trident à Cherbourg (FR)
● 1 représentation le 4 mars 2014 au Toneelhuis à Anvers (BE) (100ème)
● 1 représentation le 11 mars 2014 au Centre Culturel de Dinant (BE)
● 2 représentations les 12 et 13 mars 2014 au Centre culturel de Nivelles (BE)
● 1 représentation le 15 mars 2014 au Centre culturel de Rochefort (BE)
● 1 représentation le 18 mars 2014 au Théâtre de Cusset (FR)
● 1 représentation le 20 mars 2014 à La Ville de Riom (FR)
● 1 représentation le 21 mars 2014 à L’Espace Culturel La Buire à L’Horme (FR)
● 1 représentation le 22 mars 2014 à L’Espace Culturel L’échappé à Sorbiers (FR)
● 1 représentation le 25 mars 2014 à La Maison des jeunes et de la Culture à Rodez (FR)
● 1 représentation le 27 mars 2014 au Services Culturels de Figeac (FR)
● 1 représentation le 1er avril 2014 aux 7 Collines à Tulle (FR)
● 1 représentation le 3 avril 2014 à L’Avant Scène à Cognac (FR)
● 1 représentation le 5 avril 2014 à L’ATP – L’Atrium à Dax (FR)
● 2 représentations les 8 et 9 avril 2014 à Le Carré / Les Colonnes à St-Médart-en- Jalles (FR)
● 1 représentation le 11 avril 2014 au Théâtre de Chatillon (FR)
● 2 représentations les 15 et 16 avril 2014 au Forum Meyrin à Genève (CH)
● 1 représentation le 19 avril 2014 à La Nef à St-Dié-des-Vosges (FR)
● 7 représentations du 22 au 27 avril 2014 au Théâtre National de Bruxelles (BE)
● 2 représentations les 30 au 31 mai 2014 au Festival Perspectives à Saarbrucken (DE)

2014 / 2015 :

● 3 représentations du 18 au 20 septembre 2014 au CDOI à St Denis l’Ile de la Réunion (FR)
● 3 représentations du 29 septembre au 1er octobre 2014 au Mnema à Liège (BE)
● 2 représentations du 8 au 9 octobre 2014 au SPAF à Séoul en Corée du Sud (KS)
● 1 représentation le 4 décembre 2014 au CC De Grote Post à Ostende (BE)

2016 / 2017 :

● 3 représentations du 29 au 31 mars 2017 au Théâtre de Namur (BE)
● 5 représentations du 9 au 13 mai 2017 au Théâtre National de Bruxelles (BE)

2018 / 2019 :

● 2 représentations du 14 au 15 mars 2019 au Théâtre Jean Vilar à Vitry-sur-Seine (FR)
● 3 représentations du 11 au 13 avril 2019 au Théâtre Sorano à Toulouse (FR)
● 3 représentations du 25 au 27 avril 2019 à l’Usine C à Montréal (CA)